Denis Gerber, au nom du groupe PLR

MOTION

Votations communales : constat une faible participation du corps électoral.

Le PLR propose deux pistes pour amener plus d’électrices et d’électeurs à participer aux votations communale, cantonale et fédérale.

Le 25 novembre 2018, lors de l’élection du Conseil de ville, 36% des électeurs seulement ont voté, soit 1066 électeurs sur 2959 :

Et pourtant les partis engagés dans la campagne ont cherché à informer la population : Débat public, conférences de presse, présence régulière dans les médias, animations conviviales sur les places et dans les rues, informations régulières par divers moyens, courriers personnalisés.

Cependant 6 citoyennes ou citoyens sur dix n’ont pas participé à l’élection de leurs autorités législatives et exécutives.

Ce taux participation bas inquiète, étonne et questionne.

Pourquoi une si faible participation surtout lorsqu’il s’agit par exemple d’élire les autorités, c’est-à-dire de choisir les personnes qui vont décider de projets importants qui auront un impact sur la qualité de vie des habitants, sans oublier que parfois aussi il y aura peut-être des conséquences financières soit au travers de l’augmentation de taxes, voire de la quotité d’impôt.

Ce phénomène n’est pas propre à Saint-Imier, mais il est en progression, sur le plan local, avec quelques rares et fragiles regains temporaires.

Si en 2013 65% du corps électoral ont participé en raison du choix à exprimer sur l’appartenance cantonale il faut constater que très régulièrement moins d’un citoyen sur deux (46% pour le problème de la vitesse sur le Pod) voire moins d’un sur trois se sent concerné (27% pour un crédit d’engagement de plus de CHF 3’000’000.-)!

Il y a certainement de nombreuses raisons liées à cet abstentionnisme. Le groupe PLR est d’avis qu’il y a également des remèdes afin de redonner goût aux citoyennes et citoyens de voter et participer, en ayant le sentiment d’un vote utile qui compte et qui est pris au sérieux par les autorités.

Le PLR propose deux pistes pour augmenter la participation du corps électoral :

  1. Le conseil municipal, responsable de la communication, édite et distribue 2 à 3 fois par année un magazine qui présente les projets importants de la législature.

De nombreuses communes distribuent, certaines depuis plusieurs décennies, un magazine à leurs habitants.

Un magazine a retenu l’attention du PLR, il s’agit d’Aigle-Infos, un journal de 4 pages de la commune d’Aigle dont nous joignons un exemplaire à la motion.

  1. Inviter une fois par année les électeurs et électrices à une soirée d’information qui aurait pour thèmes :
  • Comment remplir correctement son bulletin de vote ?
  • Expliquer le système proportionnel et majoritaire
  • Présenter le Conseil municipal et le Conseil de ville.

Il est évident qu’il y a certainement d’autres pistes à étudier. Il s’agit d’être pragmatique et réaliste et de trouver des solutions simples et financièrement acceptables par rapport à l’objectif à atteindre.

Nous proposons qu’en cas d’acceptation la motion soit remise à la commission économie et tourisme pour traitement.