Point 4. Avenir des anciens abattoirs de Saint-Imier : création d’un feuillet distinct et constitution d’un acte d’emption sur ledit feuillet pour une durée d’un an dès la signature de l’acte.

Monsieur le Président,

Mesdames, Messieurs,

La fraction PLR est enthousiaste à l’idée d’une deuxième jeunesse pour les anciens abattoirs et espère de tout cœur qu’un projet viable puisse nous être présenté par l’investisseur lémanique.

Nous avons tout de même une interpellation suite à l’article paru dans la presse de ce jour.

Je cite : « L’intéressé envisage de transformer le bâtiment pour y installer des surfaces commerciales au sens large du terme. Par exemple des bureaux. En tout les cas des locaux destinés à des activités professionnelles et non à l’habitat ». Fin de citation.

La fraction PLR ne verrait pas d’un bon œil la venue de locaux commerciaux à proprement dit, comme un magasin de sport, de fleurs ou autre dans ce bâtiment. Il ne nous est pas pensable d’implanter ce genre de commerces à cet endroit sous pene de voir nos vitrines le long du pod se vider et donner une image bien terne de notre grande rue qui vient d’être refaite à grand frais.

Nous veillerons à ce que cela ne se produise pas.

Pour le PLR : Vincent Brahier