Patrick Domon (ARC) a siégé pour la première fois au Conseil de ville le 8 décembre 2016. Ce n’est donc pas un élu qui a beaucoup d’expérience après six séances. Ses interventions intempestives et arrogantes, mal documentées créent des tensions au sein du législatif.

Il remet en question le budget du 130ème anniversaire, budget d’un montant de CHF 7’200.- accepté par 21 voix contre 5. Le résultat du vote est clair : 81% des élus sont favorables à l’organisation d’une sympathique cérémonie à laquelle ont été invités les anciennes et anciens présidentes et présidents du Conseil de ville et anciens maires.

Dans un article paru dans les colonnes du Journal du Jura du 24 novembre, il affirme, nous citons : « pendant que je développais mon point de vue, j’ai cru distinguer des hochements de tête approbateurs dans la travée socialiste ».

Cette affirmation est totalement fausse et n’est pas le reflet de la réalité. En effet, le parti socialiste par la voix de Mme Elisabeth Beck a déclaré ce qui suit : « …En cette année 2017, la fraction socialiste se réjouit de la proposition d’y associer à l’occasion des 130 ans du Conseil de ville imérien, les dirigeants qui ont œuvré pour le bien de notre commune par le passé. Elle sera heureuse de partager un moment convivial et certainement très instructif en leur compagnie. La fraction socialiste accepte donc qu’un crédit extraordinaire de CHF 7’200.- soit alloué à cet événement ».

Quant au porte-parole d’ARC, M. Michel Meyer, il a déclaré : « La fraction ARC, en majorité, ne voit pas les raisons de marquer de manière particulière les 130 ans de la création du Conseil de ville. »

Il y avait à la séance du 7 septembre 26 conseillères et conseiller de ville, dont 11 PLR, 5 PS, 9 ARC et 1PS dissident, le compte est vite fait, quelques représentants d’ARC ont également voté le crédit. Patrick Domon affirme que c’est une décision unanime de sa fraction : preuve à l’appui c’est un mensonge.

Lors du 100ème anniversaire du Conseil général en 1987, AJU (ARC depuis) avait refusé à l’unanimité le crédit et boycotté les festivités. Patrick Domon, tout nouvel élu sans expérience, a beaucoup à apprendre. Il faut réfléchir avant de parler et surtout se documenter.

Le groupe PLR, ainsi que ses 2 Conseillers municipaux se réjouissent de participer à l’événement du 130ème en compagnie des anciens élus et des membres actuels du Conseil de ville et du Conseil municipal.

A bon entendeur M. Domon !